言語文化空間論のためのラフ・スケッチ: 近代言語文化空間生成のプロセスを巡って

阿尾 安泰

研究成果: ジャーナルへの寄稿記事

抄録

Dans la société moderne, le développement industriel a exercé une grande influence dans de nombreux domaines. L'étude des cultures n'est pas exempte de ces interactions. Mais les procédés que peuvent offrir les sciences actuelles ne permettent pas bien d'analyser les cultures qui risquent de tomber dans une uniformité fastidieuse malgré des apparences multiformes. D'où vient une des possibilités d'étudier les cultures sur un plan nouveau remettant en cause les approches déjà existantes. Il s'agit d'examiner le processus culturel en soulignant la fonction du système de représentations. Les critiques comtemporaines comme le structualisme attaquent la pensée idéaliste selon laquelle l'oeuvre contient un sens absolu qu'elle devrait représenter. Au lieu de la notion d'oeuvre qui soutient cette lecture limitative, il est temps de considérer le "texte" qui nous accorde plusieurs pratiques de lectures en éclairant le processus de production de sens. Dans ces conditons, il convient de constater que le texte n'est pas un simple document de l'histoire. Certes le texte est un produit engendré par des conditons historiques. Mais le problème se pose de savoir comment parler du texte, sans recourir à un faux historisme qui prend le texte pour la projection d'une totalité abstraite. L'historicité du texte apparaît au niveau des fonctions narratives et discursives dans son propre contexte d'énonciations. Sur ces préliminaires méthodologiques se fonde notre étude de la culture moderne, en tenant compte de la grande transformation politique, économique et sociale qui a produit les phénomènes nouveaux de l'industrialisation, la centralisation, la globalisation, et l'intériorisation. D'une part, il s'agit de la naissance des états nationaux, et d'autre part, de l'apparition de l'individu moderne dont l'intérieur psychologique est un des sujets importants des arts comtemporains. Ce processus industriel et capitaliste a mis l'accent sur les concepts du travail, de l'utilité, et de la vitesse. Autrement dit, il s'agit de classer les différences exclusivement selon le principe de l'efficacité temporelle. Les activités artistiques d'avant-garde critiquent cette hiérarchisation unilatérale dominante pour ouvrir des horizons nouveaux dans les productions culturelles.
元の言語Japanese
ページ(範囲)119-127
ページ数9
ジャーナル言語文化論究
6
DOI
出版物ステータス出版済み - 1995

これを引用

言語文化空間論のためのラフ・スケッチ : 近代言語文化空間生成のプロセスを巡って. / 阿尾安泰.

:: 言語文化論究, 巻 6, 1995, p. 119-127.

研究成果: ジャーナルへの寄稿記事

@article{21b112db351d43b886937cc16bc11d7d,
title = "言語文化空間論のためのラフ・スケッチ: 近代言語文化空間生成のプロセスを巡って",
abstract = "Dans la soci{\'e}t{\'e} moderne, le d{\'e}veloppement industriel a exerc{\'e} une grande influence dans de nombreux domaines. L'{\'e}tude des cultures n'est pas exempte de ces interactions. Mais les proc{\'e}d{\'e}s que peuvent offrir les sciences actuelles ne permettent pas bien d'analyser les cultures qui risquent de tomber dans une uniformit{\'e} fastidieuse malgr{\'e} des apparences multiformes. D'o{\`u} vient une des possibilit{\'e}s d'{\'e}tudier les cultures sur un plan nouveau remettant en cause les approches d{\'e}j{\`a} existantes. Il s'agit d'examiner le processus culturel en soulignant la fonction du syst{\`e}me de repr{\'e}sentations. Les critiques comtemporaines comme le structualisme attaquent la pens{\'e}e id{\'e}aliste selon laquelle l'oeuvre contient un sens absolu qu'elle devrait repr{\'e}senter. Au lieu de la notion d'oeuvre qui soutient cette lecture limitative, il est temps de consid{\'e}rer le {"}texte{"} qui nous accorde plusieurs pratiques de lectures en {\'e}clairant le processus de production de sens. Dans ces conditons, il convient de constater que le texte n'est pas un simple document de l'histoire. Certes le texte est un produit engendr{\'e} par des conditons historiques. Mais le probl{\`e}me se pose de savoir comment parler du texte, sans recourir {\`a} un faux historisme qui prend le texte pour la projection d'une totalit{\'e} abstraite. L'historicit{\'e} du texte appara{\^i}t au niveau des fonctions narratives et discursives dans son propre contexte d'{\'e}nonciations. Sur ces pr{\'e}liminaires m{\'e}thodologiques se fonde notre {\'e}tude de la culture moderne, en tenant compte de la grande transformation politique, {\'e}conomique et sociale qui a produit les ph{\'e}nom{\`e}nes nouveaux de l'industrialisation, la centralisation, la globalisation, et l'int{\'e}riorisation. D'une part, il s'agit de la naissance des {\'e}tats nationaux, et d'autre part, de l'apparition de l'individu moderne dont l'int{\'e}rieur psychologique est un des sujets importants des arts comtemporains. Ce processus industriel et capitaliste a mis l'accent sur les concepts du travail, de l'utilit{\'e}, et de la vitesse. Autrement dit, il s'agit de classer les diff{\'e}rences exclusivement selon le principe de l'efficacit{\'e} temporelle. Les activit{\'e}s artistiques d'avant-garde critiquent cette hi{\'e}rarchisation unilat{\'e}rale dominante pour ouvrir des horizons nouveaux dans les productions culturelles.",
author = "安泰 阿尾",
year = "1995",
doi = "10.15017/5381",
language = "Japanese",
volume = "6",
pages = "119--127",
journal = "言語文化論究",
issn = "1341-0032",
publisher = "九州大学大学院言語文化研究院",

}

TY - JOUR

T1 - 言語文化空間論のためのラフ・スケッチ

T2 - 近代言語文化空間生成のプロセスを巡って

AU - 阿尾, 安泰

PY - 1995

Y1 - 1995

N2 - Dans la société moderne, le développement industriel a exercé une grande influence dans de nombreux domaines. L'étude des cultures n'est pas exempte de ces interactions. Mais les procédés que peuvent offrir les sciences actuelles ne permettent pas bien d'analyser les cultures qui risquent de tomber dans une uniformité fastidieuse malgré des apparences multiformes. D'où vient une des possibilités d'étudier les cultures sur un plan nouveau remettant en cause les approches déjà existantes. Il s'agit d'examiner le processus culturel en soulignant la fonction du système de représentations. Les critiques comtemporaines comme le structualisme attaquent la pensée idéaliste selon laquelle l'oeuvre contient un sens absolu qu'elle devrait représenter. Au lieu de la notion d'oeuvre qui soutient cette lecture limitative, il est temps de considérer le "texte" qui nous accorde plusieurs pratiques de lectures en éclairant le processus de production de sens. Dans ces conditons, il convient de constater que le texte n'est pas un simple document de l'histoire. Certes le texte est un produit engendré par des conditons historiques. Mais le problème se pose de savoir comment parler du texte, sans recourir à un faux historisme qui prend le texte pour la projection d'une totalité abstraite. L'historicité du texte apparaît au niveau des fonctions narratives et discursives dans son propre contexte d'énonciations. Sur ces préliminaires méthodologiques se fonde notre étude de la culture moderne, en tenant compte de la grande transformation politique, économique et sociale qui a produit les phénomènes nouveaux de l'industrialisation, la centralisation, la globalisation, et l'intériorisation. D'une part, il s'agit de la naissance des états nationaux, et d'autre part, de l'apparition de l'individu moderne dont l'intérieur psychologique est un des sujets importants des arts comtemporains. Ce processus industriel et capitaliste a mis l'accent sur les concepts du travail, de l'utilité, et de la vitesse. Autrement dit, il s'agit de classer les différences exclusivement selon le principe de l'efficacité temporelle. Les activités artistiques d'avant-garde critiquent cette hiérarchisation unilatérale dominante pour ouvrir des horizons nouveaux dans les productions culturelles.

AB - Dans la société moderne, le développement industriel a exercé une grande influence dans de nombreux domaines. L'étude des cultures n'est pas exempte de ces interactions. Mais les procédés que peuvent offrir les sciences actuelles ne permettent pas bien d'analyser les cultures qui risquent de tomber dans une uniformité fastidieuse malgré des apparences multiformes. D'où vient une des possibilités d'étudier les cultures sur un plan nouveau remettant en cause les approches déjà existantes. Il s'agit d'examiner le processus culturel en soulignant la fonction du système de représentations. Les critiques comtemporaines comme le structualisme attaquent la pensée idéaliste selon laquelle l'oeuvre contient un sens absolu qu'elle devrait représenter. Au lieu de la notion d'oeuvre qui soutient cette lecture limitative, il est temps de considérer le "texte" qui nous accorde plusieurs pratiques de lectures en éclairant le processus de production de sens. Dans ces conditons, il convient de constater que le texte n'est pas un simple document de l'histoire. Certes le texte est un produit engendré par des conditons historiques. Mais le problème se pose de savoir comment parler du texte, sans recourir à un faux historisme qui prend le texte pour la projection d'une totalité abstraite. L'historicité du texte apparaît au niveau des fonctions narratives et discursives dans son propre contexte d'énonciations. Sur ces préliminaires méthodologiques se fonde notre étude de la culture moderne, en tenant compte de la grande transformation politique, économique et sociale qui a produit les phénomènes nouveaux de l'industrialisation, la centralisation, la globalisation, et l'intériorisation. D'une part, il s'agit de la naissance des états nationaux, et d'autre part, de l'apparition de l'individu moderne dont l'intérieur psychologique est un des sujets importants des arts comtemporains. Ce processus industriel et capitaliste a mis l'accent sur les concepts du travail, de l'utilité, et de la vitesse. Autrement dit, il s'agit de classer les différences exclusivement selon le principe de l'efficacité temporelle. Les activités artistiques d'avant-garde critiquent cette hiérarchisation unilatérale dominante pour ouvrir des horizons nouveaux dans les productions culturelles.

U2 - 10.15017/5381

DO - 10.15017/5381

M3 - 記事

VL - 6

SP - 119

EP - 127

JO - 言語文化論究

JF - 言語文化論究

SN - 1341-0032

ER -