アルマン少年の出来事: ダミヤン事件の示す18世紀における王と人民の関係

阿尾 安泰

研究成果: Contribution to journalArticle査読

抄録

Jean-Jacques Rousseau parle de Louis XV dans l'Histoire du précédent écrit en expliquant son projet de déposer ses manuscrits. Quand il s'agit du roi que l'on appelle le Bien-Aimé, nous ne pouvons pas étudier son règne sans faire la lumière sur un événement très important: l'attentat de Damiens. Ce forfait horrible a exercé de grandes influences sur des domaines fort diversifiés. La police a fait tous ses efforts pour éclairer le complot de Damiens avant d'arrêter les coupables. Dans ces poursuites, apparaît l'affaire d'Armand. Ce garçon, âgé de 13 ans, fut accusé d'avoir prononcé des mots horribles contre le roi. Sans le crime de Damiens, cette histoire aurait pu être trop minime pour laisser des traces dans les archives judiciaires et policières. L'importance que l'on accorda aux actes de ce garçon s'explique par les intentions partagées par les contemporains qui visent à interpréter l'outrage de Damiens du point de vue de la communication avec le souverain. Il s'agit de la communication entre le roi comme un père bienfaisant et le peuple comme ses enfants dociles. Pour surmonter l'horreur de cet événement on essaya de rétablir ces relations avec Louis XV qui perdait graduellement la confiance du peuple à cause d'erreurs politiques et fiscales. En effet après cet attentat, nombreuses furent les cérémonies qui fêtaient la guérison du roi blessé afin d'attester d'une unité totale et nationale. Mais il convient de souligner le fait que cet essai de réorganisation sera mis en cause par la Révolution qui remplacera cette relation féodale par de nouveaux liens unissant les frères et les scjeurs de la Nation dans les actes patriotiques.
寄稿の翻訳タイトルL'affaire d'Armand-Etude sur les relations entre Louis XV et le peuple
本文言語Japanese
ページ(範囲)61-68
ページ数8
ジャーナル言語文化論究
15
DOI
出版ステータス出版済み - 2002

引用スタイル